Lois Sinanes


1) Les Lois
 
1.1: La sécurité de tous est garantie en Territoire Sinan, toute agression physique est donc passible d'une peine allant d'une simple compensation monétaire à une exclusion de la Cité du Port.

1.2 : L'entrainement aux Arts Nécromantiques est autorise en Terres Sinanes, en conséquence toute attaque d'une créature invoquée est passible d'une peine allant d'une simple compensation monétaire à une exclusion de la Cité du Port. Toutefois afin de préserver les intérieurs il est déconseillé d'invoquer dans les maisons de la Cité ou des Villages environnants. Les animaux n'ont guère leur place en intérieur et y laissent des traces par trop visibles.

1.3 : Aucune créature invoquée ne devra sortir du Temple du Releveur, sis dans le Val d'Alganiel, sous peine d'une amende minimum de 1 000 lumens et d'un bannissement minimum d'un mois (1 semaine). Ces sanctions s'ajouteraient, bien sur, aux sanctions prises par le peuple Eldorian.

1.4 : Les Sinans ayant fait l'effort de partager leurs croyances, toute personne blasphémant ouvertement sera passible de sanctions allant d'une simple amende au bannissement de la Cité du Port.

1.5 : Le respect de tous est préservé en Territoire Sinan, les insultes mais aussi le harcèlement ou la provocation pourront être sanctionnés par une peine allant de la simple compensation monétaire à l'exclusion de la Cité du Port. Lorsque cela concerne un sinan cela s'étend sur tous les territoires.

1.6 : Chaque aventurier est prié lorsqu'il croise un monstre en Terre Sinanes de prévenir immédiatement le Peuple Sinan, soit via les ondes télépathiques communes soit via les connaissances qu'il pourrait avoir dans ce Peuple. Dans le cas où il n'y aurait pas de sinan éveillé il peut également tenter de prévenir le Chambellan ou le Peuple allié: les Elfes Noirs. Cela permettra de sauver la vie de nombreux natifs. Par ailleurs c'est un réflexe qu'il serait bon de prendre sur tous les territoires.

1.7: Toute personne accusée est présumée coupable et doit prouver son innocence. Si elle y parvient l'accusateur est passible de la peine qu'il demandait et d'une amende pour avoir dérangé la Justice Sinane. Toutefois aucune sanction ne sera prise avant que l'accusé n'ait eu l'occasion de savoir ce dont il est accusé et de s'en expliquer s'il le désire.

1.8 : Pour éviter tout malentendu il est interdit de passer derrière le comptoir dans le dépôt de la Cité Sinane. Seuls les Sinans ayant mérité une chevalière auront ce droit. Tout contrevenant pourrait subir une sanction allant de la simple amende à une exclusion des Terres Sinanes

1.9 : Ces lois ne sauraient être modifiées sans que le Peuple Sinan ne soit consulté. Les décisions unilatérales n'ont désormais plus cours.

2) Les Assemblées :

 Les Assemblées, au nombre de trois, sont respectivement gérées par le Thaumaturge pour la Chappelle des Castreghe ; le Regicaed pour le Cenacle des Condottières  et l'Arnaqueur pour le Cercle des Clephtes. Ces trois postes sont dissociés de la Politique Sinane.

3) La Politique :

3.1 : Le Doge : Le Doge est le représentant en fonction, il assure le lien avec les autres Peuples, les Natifs et le Palais. Son rôle est de porter la parole du Peuple. Il est apte à prendre des initiatives mais doit rendre compte aux Sinans de chacune d'entre elle. Aucune de ses actions politique ne saurait être inconnue du Peuple Sinan.

3.2 : Le Commodore : Le Commodore est l'échevin en fonction. Il gère la Justice Sinane. Chacune de ses décisions doit être annoncée au Peuple Sinan, puis à l'accusé et enfin à la prévôté et au bailli sinan. Il aura à cœur de privilégier le dialogue à la sanction lorsque c'est possible et de déceler la vérité dans les affaires qui seront portées à sa connaissance.

3.3 : L'Aigrefin : L'Aigrefin est l'économe en fonction, il gère les sentinelles et les miliciens ainsi que les finances sinanes.


4) La Noblesse.

La Noblesse du continent n'a ici plus cours, ces Terres sont différentes et attendent de nous d'autres qualités que celles qui sont attendues sur le continent. Toutefois nous offrons aux sinans le méritant trois noms honorifiques, cumulables éventuellement :

Pour ceux qui auront défendu vaillamment la Cité ou les Terres Alliées, que ce soit par le combat, la magie ou la nécromancie, ils seront nommés Bec de la Cité
Ils recevront cette chevalière : Bague tate d aigle yeux

Pour ceux qui auront participé à la défense de la Cité ou à son expansion par des biais politiques et diplomatiques ils seront nommés Ailes de la Cité
Ils recevront cette chevalière : Bague mixte en acier avec ailes d ange noircies 4911 2
Enfin ceux dont le travail de tous les jours nous est indispensable pourront être nommés Serres de la Cité
Ils recevront cette chevalière : 521188 bracelet serre d aigle pamela 580x0 2 1

Ceux qui cumulent les trois seront nommés Aigles de la Cité
Ils recevront cette chevalière : 51 v3hhdnrl sl500

Ces distinctions seront accordées par le Concile qui devra annoncer sa volonté d'élever un sinan à un tel rang. Cette élévation donnera lieu à une cérémonie et sera officialisée un mois après [irl une semaine] si et seulement si aucun sinan ne s'y est opposé.

La distinction peut être retirée si le Commodore en fonction le Concile et le peuple sinan le décide, après explications avec le sinan concerné et un délai d'un mois à nouveau pour que chacun puisse s'exprimer, mais ne saurait être oubliée, un sinan déchu de cet honneur deviendra alors un Oisillon.


5) Le Concile.

Les Serres, les Becs et les Ailes ont chacun un membre plus éminent, ou plus ancien qui guidera le Peuple Sinan. Ces trois dirigeants auront des visions différentes ce qui leur permettra d'avoir une vue d'ensemble de la politique, de l'économie et de la militarisation de Draïa et de la cité Sinane.Ils formeront donc le Concile.

Ils proposeront des noms pour le Doge, le Commodore et l'Econome, parmi les nobles ou non, afin de donner à certains une chance de faire leurs preuves. Le Peuple Sinan aura alors un mois (une semaine) pour refuser les noms proposés, le Concile pouvant alors passer outre et imposer leur avis, ou proposer d'autres noms. Chaque proposition est indépendante, vous pouvez refuser le Doge mais accepter le Commodore, par exemple.

Les rôles de Doge, Commodore et Econome sont susceptibles de changer au rythme imposé par le Palais ou suite au désistement de celui qui les tient ou encore si le Concile en décide ainsi.

Le rôle dans le Concile est acquis tant que le Peuple leur conserve sa confiance.
A tout moment un membre du Peuple, quelle que soit son origine peut demander l'abdication d'un des dirigeants. Toutefois pour l'obtenir il devra avoir le soutien du Peuple Sinan à l'unanimité (exception faite des trois dirigeants, bien sur.), il a pour ce faire un mois (une semaine). Le cas échéant le dirigeant destitué aura un fingélien (3 mois) pour réfléchir aux raisons de son abdication et celui qui l'aura destitué gagnera la Chevalière correspondante.
Inversement si le sinan s'étant proposé de destituer échoue il aura un fingélien pour réfléchir aux raisons de son échec. Dans le deux cas celui qui réfléchira devra prendre un mois (une semaine) de retraite loin des ondes, de la salle et du territoire du Peuple pour penser à tête reposée. Loin d'être une sanction cette opportunité lui laissera le temps de réfléchir posément avant de revenir chez les Sinans. Bien sur si le Concile le juge nécessaire pour une décision il peut y avoir des exceptions.

Le rôle dans le Concile est acquis tant que les porteurs de sa chevalière lui conserve sa confiance.
A tout moment un porteur de sa chevalière peut demander l'abdication de son chef. Toutefois pour l'obtenir il devra avoir le soutien des porteurs de la chevalière à l'unanimité (exception faite des trois dirigeants, bien sur.), il a pour ce faire un mois (une semaine). Le cas échéant le dirigeant destitué aura un fingélien (3 mois) pour réfléchir aux raisons de son abdication.
Inversement si le sinan s'étant proposé de destituer échoue il aura un fingélien pour réfléchir aux raisons de son échec. Dans le deux cas celui qui réfléchira devra prendre un mois (une semaine) de retraite loin des ondes, de la salle et du territoire du Peuple pour penser à tête reposée. Loin d'être une sanction cette opportunité lui laissera le temps de réfléchir posément avant de revenir chez les Sinans. Bien sur si le Concile le juge nécessaire pour une décision il peut y avoir des exceptions.

Pour toutes les décisions concernant le Peuple Sinan le Concile se doit de les informer et de leur donner l'occasion de donner leur avis. Les avis de ceux ayant été récompensés par une chevalière primeront sur celui des autres dans toute décision.. Quant à l'avis du Concile il tranche et décide, suivant ou non celui du Peuple.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×