Ecole de magie - Egratia

Histoire de l’école de Magie d’Egratia (texte d'Hasdrubal)

Cela fait maintenant plus de trois Fingeliens que nous sommes sans nouvelles de l'un des membres les plus attachants de notre gilde, Kerberos. Elle s'était attelée à élucider l'origine d’un curieux bâtiment de la région d'Egratia, et elle était parvenue à lever l'essentiel du mystère à force de persévérance. En son hommage, nous publions aujourd'hui ses travaux, remis en forme et complétés de quelques découvertes plus récentes.

Hasdrubal, pour la gilde MAGE



Au fin fond de la forêt d’Egratia se trouve un étrange bâtiment à moitié en ruine. La rumeur en parle tantôt comme d’un temple lié à la Magie, tantôt comme d’une école de Magie. Les chasseurs de la région y trouvent parfois refuge, ce qui brouille encore les pistes quant à ses origines.
C’est en partant d’un bien maigre indice, un nom à consonance galdure inscrit sur une plaque de taverne qui n’avait rien à faire là, que Kerberos a finalement pu retrouver un témoignage instructif. Les notes personnelles d’un témoin indirect nommé Ragnod.

 

Le journal de Ragnod :

Journal d’un Irilionais au temps des dissensions. [Extraits] 

[...] 
Les Galdurs de Deregden viennent d’être bannis sur l’île de Nargraw. Méritent-ils leur sort ? Ils n’ont massacré les Kultars et les Bleus que par vengeance. 

A la taverne j’entends des tas de rumeurs, comme quoi les nains perdraient Melinis et se rabattraient sur Thélinor. Mes clients sont nerveux avec tout ce qui s’passe, ils rient moins à mes plaisanteries, y en a même un qui a failli se vexer ! 
[…] 

L’autre fois j’ai entendu un elfe ivre parler d’un drôle de bâtiment que les siens ont découvert. Ils s’y sont discrètement installés, qu’il disait. Il prétendait qu’ils en ont fait une sorte de temple, mais si c’était autre chose ? Ca m’inquiète, je pensais que le massacre dernier aurait calmé les esprits mais je ne suis plus sûr de rien. 
Je pense que je devrais parler de ça au chef. Avant cela je dois en apprendre plus. 
[…] 

J’ai passé plusieurs jours, et plusieurs bouteilles de vin, à essayer de faire parler l’elfe. C’est pas l’chef qui va me les rembourser ces bouteilles là hein ! Enfin… 
J’en sais plus à présent. Ce serait une sorte d’école de magie... du moins en apparence, d’après ce que j’ai compris ils s’en serviraient pour tenir des conseils elfiques. Je me demande bien ce que peuvent se dire ces elfes, ils savent penser alors ? Bah peu importe, je dois aller voir le chef Fenegh. Lui expliquer. Si jamais les tensions qui ont toujours existé entre les nains et les elfes se poursuivaient… 
[…] 

L’chef m’a demandé de continuer à écouter les langues enivrées afin d’avoir plus de détails. 
[…] 

J’en sais assez à présent pour rendre un rapport au chef. 
Les elfes auraient trouvé un passage caché menant du Val vers une autre terre à l’Est. 
Ils auraient alors trouvé une petite bâtisse, sur les plaines d’Egratia. Je suppose que c'était un avant-poste abandonné qui devait dater du tout début de la colonisation. Ces terres sont désertes, personne ne pouvait les voir agir. Et même si un curieux passait, comment se douterait-il qu'un bâtiment fait en pierres abrite des Elfes ? 
Le monument en question servirait à former de nouveaux mages elfiques, des guérisseurs paraît-il, ainsi qu’à tenir des conseils elfiques. 
Ils préparent quelque chose… Ca sent mauvais tout ça. 
[…] 

Fenegh a envoyé un messager au dirigeant elfique mais il a trouvé le Val désert de tout elfe. Dans le même temps nous apprenions la débâcle de Thélinor. Il était déjà trop tard. Les elfes ont mené une opération suicidaire sur la forteresse de Thélinor, ils ont été massacrés, eux aussi, comme les Kultars, comme les Hommes Bleus… Il y a une raison à tout cela, c’est sûr ! 
Personne veut rien dire, comme si on pouvait croire que les elfes puissent se suicider sans raison, même eux ne sont pas idiots à ce point ! 
[…] 

Me voilà seul, devant l’immense forêt du Val d’Iriliel. Je cherche depuis plusieurs jours le passage qu’ont utilisé les elfes. Il me semble apercevoir un col dans la chaîne de montagne, demain je forcerai la marche jusque là pour voir. 
[…] 

J’ai fini par trouver un passage praticable dans les montagnes, mais je m’étonne encore que les elfes aient réussi à passer ici en si grand nombre. 
Cela fait des jours que je marche à présent, les montagnes semblent toujours aussi hautes, et pourtant la température change, il fait plus chaud ici. Je ne dois plus être très loin. 
[…] 

Ouff j’ai réussi à atteindre Egratia, de justesse, un énorme éboulement s’est déclenché à mon passage du col Est, j’ai du courir me mettre à l’abri. Si je dois revenir, une chose est sûre, ce ne sera pas par ici. Je doute que cet éboulement soit naturel mais… Bah ! 
Ca y est ! J’y suis ! 
Le monument ne paye pas de mine, l’extérieur a été complètement détruit. Par les nains sans doute… 
L’intérieur est d’une étrange facture. Un mélange d’architectures que je n’ai jamais vu. Aussi étrange que les elfes soient, je ne les pensais pas avoir de tels goûts. 
Le fond ressemble effectivement à une école, il y a des livres, des bancs, un pupitre… 
Mais l’entrée même de la salle me laisse perplexe. Il semble qu’il y ait eu une magie puissante. 
Ce lieu me rend mal à l’aise. Mais avant de partir, j’vais laisser là quelques souvenirs pour les futurs visiteurs. 
[…] 

Héhé j’ai bien ri de mes quelques blagues. Je rentre à présent, mes clients doivent se demander pourquoi ma taverne est fermée. 
[…] 

Voilà plusieurs semaines que je n’ai écrit dans ce journal. J’ai laissé ma taverne à un intendant. Je suis parti avec une vague de colons pour Irinveron. Loin des tensions, loin des horreurs, je me suis installé dans une petite cabane près du lac gelé. La solitude m’apaise et me laisse le temps pour étudier à loisir ce qui m’intrigue depuis longtemps. 
L’histoire des elfes m’a changé à jamais… 
 


Le journal se termine sur ces quelques mots. 
Le journal de ce galdur a été trouvé sous un livre de magie, dans ladite cabane, près du Lac gelé d’Irinveron. Vous trouverez sa taverne dans la belle cité d’Idaloran. Quand à l’école de magie, vous n’avez qu’à chercher à la pointe d’Egratia, peut-être trouverez vous les fameuses blagues…


Quel était réellement le but des Elfes en investissant ce lieu ? S'agissait-il d'une base avancée en vue de la colonisation de la forêt d'Egratia ? D'un avant-poste militaire ? Ou bien seulement d'un moyen d’enseigner la Magie ou de tenter des expériences magiques, loin des regards des autres peuples ? Peut-être poursuivaient-ils plusieurs de ces buts à la fois. La disparition des Elfes d’Irilion et les dégradations successives du site nous laissent sans réponse définitive.

Nous avons également cherché à savoir si les Hauts Elfes d'Irilion sont réellement parvenus à adapter leur magie traditionnelle aux Îlots Centraux. Ont-ils réussi à contourner le blocage des Landes, comme les Kultars de Séridia y sont parvenus grâce aux Runes ? Le témoignage de Ragnod montre en tout cas qu’ils l’ont tenté, et qu’ils ont au minimum accompli des rituels magiques dans ce bâtiment en Egratia. Là non plus l’état du bâtiment d’Egratia ne permet pas d’en dire plus, mais nous avons poursuivi nos investigations au Val d’Iriliel. 
C’est dans la bibliothèque de Magie de Flollen que nous en avons appris un peu plus. Elle contient des documents qui décrivent des méthodes essayées par les Elfes pour tenter de recréer leur magie de soins en Irilion. Mais cependant rien qui montre qu’ils aient réussi.

Notre étude débouche finalement sur autant de questions qu’elle en aura résolu. Tel est le lot de l’apprenti érudit, qui progresse sans jamais épuiser les questions qui se posent à lui.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×